QUI SOMMES NOUS ? AIDE 09 88 33 10 04
DICTIONNAIRE

Bataille de Sekigahara


La bataille de Sekigahara (Sekigahara no Tatakai), qui s'est déroulée les 20 et 21 octobre 1600, est un événement majeur de l'Histoire du Japon. Elle marque la fin de l'époque Sengoku et le début de l'époque d'Edo. Elle est d'ailleurs surnommée Tenka wakeme no kassen ("la bataille qui décida de l'avenir du pays"). Cette bataille ouvrit le chemin vers le shogunat pour Ieyasu Tokugawa. Bien qu'il ait fallu à Tokugawa trois ans de plus pour consolider sa position au pouvoir contre le clan Toyotomi et les daimyos, Sekigahara est généralement considérée comme le début non-officiel du shogunat Tokugawa, le dernier à avoir contrôlé le Japon.

À l'endroit qui est aujourd'hui Sekigahara, dans la préfecture de Gifu, les forces d'Ieyasu Tokugawa combattirent celles de Mitsunari Ishida, qui étaient loyales au fils et héritier de Hideyoshi Toyotomi, Hideyori. Le cours de la bataille changea lorsque Hideaki Kobayakawa, qui était du côté d'Ishida, trahit ses alliés en plein combat. Bien qu'au début, Kobayakawa se soit contenté de rester aux limites de la zone de combats et n'eût pas pris part à la bataille, Tokugawa finit par ordonner à ses ashigaru de tirer sur les troupes de Kobayakawa, après quoi ce dernier passa dans le camp Tokugawa. Ce fut cette trahison qui conduisit à la victoire décisive d'Ieyasu et à la fin du Conseil des Cinq.

Pour en savoir plus :
- Samouraïs, Mitsuos Kure, éditions Philippe Picquier, ISBN 2-87730-662-3
Afin de mémoriser votre panier et de mesurer son audience, Histophile.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.